Publications en série: Aller plus loin

Améliorez vos taux d’ouverture avec l’emailing ciblé.

Améliorez vos taux d’ouverture avec l’emailing ciblé.

Aller plus loin • mars 2, 2018

La première chose que j’ai faite lorsque j’ai commencé l’email marketing a été de me constituer une liste de contacts. Le fait d’avoir une liste est la meilleure façon de renforcer le lien que vous avez avec votre public. Cela dit, il est tout aussi important de maîtriser l’art du ciblage, afin d’exploiter tout le potentiel de vos listes de contacts. Le fait d’avoir une liste de vos clients ou abonnés les plus engagés est un atout essentiel pour votre entreprise. L’essentiel, c’est de toucher la cible L’emailing ciblé est l’un des fondamentaux d’une campagne efficace. Certains marketeurs ne réalisent jamais l’importance du ciblage, et finissent par générer des pistes qui ne sont pas qualifiées. Vous devez comprendre que dans votre liste de contacts  se trouvent des personnes qui ont des intérêts, des comportements et des profils très variés. Il faut garder à l’esprit que tous les goûts sont dans la nature. Pourquoi donc traiter tout le monde de la même manière ? La solution est de diviser vos prospects en petits groupes, et d’envoyer des campagnes d’email personnalisées  à chaque segment. L’une des erreurs les plus fréquentes commises dans l’email marketing : traiter leur liste comme une seule entité. D’après l’étude menée par Marketing Sherpa, artbeads.com a vu ses taux de conversion bondir de 208% après avoir utilisé l’emailing ciblé plutôt que des envois massifs. 32% des marketeurs déclarent que la segmentation de leur base de données est l’une de leurs priorités pour cette année. De plus, 52% des marketeurs pensent qu’ils ont grand besoin d’améliorer la segmentation de leur liste. Que ratent-ils ? Jupiter Research a découvert que les campagnes d’email marketing pouvaient générer neuf fois plus de revenus que les campagnes massives. Plus les emails que vous envoyés sont personnalisés, plus les abonnés auront de chances d’ouvrir, de cliquer sur les call-to-action, et de se convertir en acheteurs. En moyenne, les campagnes d’email non-ciblées ont un taux d’ouverture de seulement 20%, un taux de clic de seulement 9,5% et un taux de conversion de seulement 1%. En revanche, les campagnes d’email ciblées ont en moyenne un taux d’ouverture de 33%, un taux de clic de 14%, et un taux de conversion de 3,9%. Avec une liste ciblée, vous aurez toujours un groupe de clients loyaux. Par exemple, si vous vendez des livres et que vous avez une chaîne de magasins au détail, vous pouvez alors segmenter votre liste selon leur genre de livres, leur groupe d’âge, les clients que vous valorisez le plus etc. Vous pouvez également classifier votre liste sur la base des achats que vos clients font. Cela signifie que vous pouvez avoir une catégorie distincte pour les gens qui font des achats entre 300$ et 500$, ou entre 500$ et 1000$, et plus de 1000$. Benchmark Email vous offre Targeted Emailing (un outil d’emailing ciblé) pour vous aider à obtenir un meilleur ROI sur vos listes. Targeted Emailing analyse vos campagnes et compare toutes les ouvertures ou clics afin de créer des listes segmentées, pour que vous puissiez mieux les cibler. En ciblant des contacts spécifiques, vous améliorerez l’engagement engendré par vos emails. Avec les listes, il n’y a pas que la taille qui est importante, la qualité l’est aussi. Targeted Emailing peut également être utilisé pour nettoyer vos listes, car il crée une liste des contacts qui n’ont pas ouvert vos emails. En ciblant des contacts spécifiques, vous améliorerez l’engagement engendré par vos emails. Avec les listes, il n’y a pas que la taille qui compte, la qualité est également importante. Targeted Emailing peut également être utilisé pour nettoyer vos listes, car il crée une liste des contacts qui n’ont pas ouvert vos emails. Vous pouvez accéder à cette fonctionnalité dans votre barre de navigation. Il y a deux façons de créer des listes ciblées. La première est basée sur les ouvertures et les non-ouvertures de vos campagnes d’email. La seconde liste est basée sur les URL générant des clics dans vos campagnes. General Clicks and Opens (Clics généraux et ouvertures) Voici comment procéder avec Targeted Emailing : Choisissez jusqu’à 10 campagnes à comparer Choisissez si vous devez baser la comparaison sur les contacts engagés ou non-engagés D’après chaque email ou tous les emails Ouvertures ou clics Sauvegarder Lors de la première étape, vous devez donc choisir les campagnes que vous voulez comparer. Nous vous recommandons de comparer des campagnes similaires afin de segmenter ou cibler vos campagnes de façon précise. Rappel important, vous ne pouvez choisir que parmi les 50 campagnes les plus récentes, qui doivent dater de plus de trois jours. Puis vous pouvez uniquement sélectionner jusqu’à 10 campagnes à comparer. La troisième étape consiste à sélectionner si vous voulez comparer vos campagnes individuellement (certains emails), ou tout comparer (tous les emails). Selon ce que vous choisissez, vous arriverez à des chiffres très différents. L’option « (un ou) certains emails » va comparer 10 emails, et selon les ouvertures ou les clics, placera le contact dans la liste, à la fin. L’option « tous les emails » analysera vos 10 campagnes et cherchera les contacts qui ont ouvert ou cliqué sur tous les emails que vous avez sélectionnés. Cela produira un chiffre très inférieur. Enfin, vous choisissez simplement si vous voulez une liste des ouvertures, ou une liste des clics, ou les deux ! Après cela, vous pourrez créer une seconde liste, avec d’autres paramètres. A ce stade, vous pouvez également calculer le nombre d’analyses, afin de visualiser également le nombre de contacts dans chacune, car la création de la liste prend du temps. N’oubliez pas de lui donner un nom, et de sauvegarder votre liste ! Click Focus (basé sur les clics) “basé sur les clics” est différent de Clics de Clicks & Opens. Cette option ne comparera pas les emails eux-mêmes, mais les URL contenues dans les emails. Donc si vous êtes un vendeur qui pratique des réductions, ou si vos emails contiennent de nombreuses URL, il peut s’agir là de la meilleure option pour vous. Il est difficile de comparer tous les produits et toutes les URL manuellement, mais Click Focus automatise la comparaison et permet aux utilisateurs de créer des listes d’après certains paramètres. Comme pour Opens & Clicks, vous pouvez sélectionner parmi vos 50 campagnes les plus récentes, à condition qu’elles datent de plus de trois jours, et vous pouvez sélectionner jusqu’à 10 campagnes. Légèrement similaire à Clicks & Opens, mais différente tout de même. La différence entre “Basé sur les clics”  et l’option précédente, c’est que cette étape supplémentaire vous permet de sélectionner les URL via lesquelles vous voulez obtenir des contacts. Par exemple, mettons que vous êtes vendeur d’articles de sport, et que vous avez envoyé plusieurs emails en lien avec différents sports. Vous pouvez créer des listes de contacts “Basé sur les clics” contenant ceux qui sont intéressés par les produits liés au football, puis créer une stratégie pour cibler uniquement les joueurs de football, selon ce sur quoi ils ont cliqué. C’est exactement comme cela que l’emailing ciblé doit fonctionner. La première étape consiste donc à choisir les campagnes que vous voulez analyser, puis de choisir les URL que vous voulez voir fonctionner. Vous ne pouvez sélectionner que 10 campagnes et 10 URL à comparer. La prochaine étape consiste à sélectionner n’importe laquelle (ANY) ou toutes (ALL) les listes. C’est le même concept que précédemment, et qui peut parfois être difficile à saisir. Si vous choisissez « n’importe laquelle », le système va compiler les contacts qui ont cliqué sur au moins une URL, dans n’importe quel email. Si vous choisissez « toutes », le système va observer toutes les campagnes, et compiler les contacts qui ont cliqué sur TOUS les emails. L’option « toutes » va généralement produire un chiffre inférieur. Donnez ensuite un nom à la liste et sauvegardez-la. Ce que vous devez faire Si vous démarrez, il peut s’agir là d’une tâche intimidante, surtout si vous n’avez pas d’objectif clair. Pour commencer, vous devrez donc déterminer vos objectifs pour chaque segment marketing à cibler, et comment le succès sera mesuré. Vous devrez également comprendre ce que votre stratégie accomplira. L’outil Targeted Emailing (emailing ciblé) de Benchmark Email vous permet d’identifier facilement vos abonnés les plus loyaux. Si vous ne l’avez pas encore utilisé, testez l’outil de A à Z, et renvoyez-moi votre feedback.


Lire plus
Les enregistrements SPF sont la meilleure garantie pour votre marque.

Les enregistrements SPF sont la meilleure garantie pour votre marque.

Aller plus loin • juillet 25, 2017

A 32 ans, en couple, je passe rarement mes soirées seul. Lorsque cela arrive, je me fais livrer. Cuisiner pour soi, ce n’est pas très amusant. Immanquablement, le livreur de pizzas toque à la porte. Chaque fois, sans exception, je regarde à travers le judas pour voir qui est derrière la porte, même si j’attends la pizza (ma copine est intolérante au lactose, donc c’est ma seule occasion de manger une pizza). Je n’ouvre jamais la porte pour prendre la pizza que j’attends avant d’avoir eu confirmation que c’est bien le livreur. De la même façon que je cherche à authentifier l’identité de l’individu qui toque à ma porte, les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) vérifient vos campagnes d’emails. Qu’est-ce que les enregistrements SPF ? Les enregistrements SPF (Sender Policy Framework) assurent la bonne délivrabilité de vos emails en permettant aux FAI de se fier à l’authenticité de votre email. En bref, le FAI peut déterminer que votre email est authentique, et qu’il n’est pas envoyé de façon frauduleuse en notre nom, ce qui est une astuce utilisée fréquemment par les spammeurs. Le SPF est un système de validation d’emails qui bloque les spams usurpateurs d’identité (les spoofs). Les spoofers envoient des mails frauduleux, en faisant apparaître comme expéditeur des adresses dignes de confiance, afin de récupérer des informations sensibles. Si vous suivez les meilleures pratiques d’email marketing, votre bonne réputation et la vérification de votre identité devraient suffire à ce que les FAI sachent que votre email n’est pas du spam, et doit être délivré. En utilisant les enregistrements SPF, un administrateur peut choisir quels hôtes peuvent utiliser un domaine donné, en créant un enregistrement SPF dans le Domain Name System (DNS) public. Le DNS peut ensuite être utilisé pour vérifier que l’email provenant d’un domaine donné, est envoyé par un hôte approuvé par les administrateurs du domaine. Pourquoi Benchmark utilise-t-il les enregistrements SPF ? Benchmark Email crée un enregistrement en votre nom, qui montre au FAI que vous êtes exactement qui vous déclarez être, lorsque votre email est envoyé. En ajoutant un SPF qui inclut Benchmark Email, vous autorisez Benchmark à envoyer en votre nom, en vérifiant que nous envoyons vos emails avec l’enregistrement SPF. Le grand avantage de la publication d’un  enregistrement SPF, c’est que les adeptes du spam et du hameçonnage ne pourront pas forger le domaine de l’email. Les spammeurs ne pourront pas prétendre qu’ils ont envoyé des emails depuis votre nom de domaine. S’ils le font, leur email sera pris dans les filets des systèmes anti-spam des FAI respectifs, et l’email atterrira dans le dossier Poubelle ou Spam. Ainsi, en publiant un enregistrement SPF, vous rendez votre nom de domaine infalsifiable. Benchmark Email authentifie les emails envoyés en utilisant les SPF et d’autres méthodes d’authentification. Vous pouvez en savoir plus en lisant notre article sur l’authentification des emails. Mieux comprendre les enregistrements SPF Un enregistrement SPF a l’apparence suivante : “v=spf1 a mx -all” Dans l’enregistrement SPF, vous pouvez déterminer quelles adresses IP et quels domaines peuvent envoyer des emails de la part de votre domaine, ce qui empêche toute usurpation. Mettons que vous êtes client de Benchmark Email et que vous envoyez des emails à vos clients à travers la plateforme Benchmark Email. Pour une meilleure délivrabilité, vous devez explicitement permettre à Benchmark Email d’envoyer des emails à vos clients, en votre nom. L’enregistrement SPF pour votrenomdedomaine.com doit aller dans votre gestionnaire de DNS, comme ceci : votrenomdedomaine.com IN TXT “v=spf1 a mx ip4:1.2.3.4 include:domainetiersdemail.com -all” Dans ce scénario, 1.2.3.4 = l’adresse IP de votre serveur mail ou un fournisseur de services d’email comme Benchmark Email. Ensuite, domainetiersdemail.com = le domaine du fournisseur de services d’email tiers, comme Benchmark Email, ou le nom de domaine du serveur de relais d’emails. Ressources supplémentaires Vous pouvez obtenir de l’aide supplémentaire via les liens ci-dessous : http://www.openspf.org/SPF_Record_Syntax http://www.openspf.org/FAQ Une fois que vous avez publié votre enregistrement SPF en tant qu’enregistrement DNS TXT, vous pouvez le tester en allant sur les liens ci-dessous : –http://www.mxtoolbox.com/spf.aspx http://www.kitterman.com/spf/validate.html Nos spécialistes en engagement client sont là pour vous aider si vous avez des questions, ou si vous avez besoin d’aide avec les enregistrements SPF. Contactez-nous par téléphone, chat ou email


Lire plus
La vérification d’email : Le pourquoi du comment.

La vérification d’email : Le pourquoi du comment.

Aller plus loin • juillet 13, 2017

Cela peut surprendre : vous souscrivez à notre plateforme d’email marketing Benchmark, vous vous préparez à lancer votre première campagne, vous importez votre première liste et puis… votre progression s’arrête. On vous demande de vérifier vos adresses emails. Ne vous inquiétez pas – on s’occupe de tout. Nous allons répondre à vos questions et vous relancez. L’idée ’est que la vérification d’email ne prend pas longtemps, ne coûte pas grand-chose, et peut significativement améliorer votre marketing. Rentrons dans le vif du sujet. Qu’est-ce que la vérification d’email ? La vérification d’email est le processus consistant à s’assurer que les emails sur votre liste sont bien  liés à une messagerie. En d’autres termes, il s’agit de s’assurer que les messages que vous allez envoyer auront une destination. Pourquoi dois-je vérifier mes emails ? Parlons des messages non délivrés. Si vous envoyez vos emails à une liste non vérifiée, les conséquences pourraient être fâcheuses. Un fournisseur de service d’emailing comme Benchmark vous permet d’être proactif dans la vérification d’emails, afin de vous protéger de : La suspension de compte Les fournisseurs d’accès à internet, les filtres anti-spam, et les services de sécurité pour email fixent tous un seuil de plaintes pour spam, de messages non délivrés, et de désabonnements. Si vous envoyez un email à une liste obsolète ou laissée à l’abandon, vous allez certainement provoquer une augmentation de ces trois paramètres. Les plateformes d’emailing comme Benchmark ont l’obligation de respecter ces seuils. Si vous les dépassez, cela peut  forcer à suspendre votre compte afin de maintenir une réputation et un taux de délivrabilité pour l’ensemble des serveurs. La vérification d’une liste d’emails est particulièrement utile pour réduire le nombre de messages non délivrés. Mauvais résultats marketing Vous vous sentirez peut-être productif en envoyant un email à un grand nombre d’adresses, mais si elles ne sont pas valides, vous n’atteindrez jamais votre objectif. Après tout, l’envoi d’email est une tactique. L’objectif implicite est de créer un lien, ce qui est impossible avec une adresse invalide. Si un nombre trop important de vos emails rebondit, cela peut nuire à votre délivrabilité. Ce qui signifie que même des adresses valides pourront ne pas entendre parler de vous. De plus, un taux de rebond élevé peut brouiller les données de votre campagne, et il sera plus difficile de comprendre ce qui fonctionne ou pas pour les adresses valides sur votre liste. Gaspiller de l’argent Comme les fournisseurs de services d’emailing comme Benchmark basent leurs prix sur le nombre d’abonnés de chacune des listes de l’utilisateur, le fait de conserver des adresses mail invalides dans le système est une perte sèche. Comment Benchmark sait-il si mes emails ont besoin d’être vérifiés ? Benchmark travaille avec BriteVerify pour établir un scan préliminaire d’une partie de votre liste. Pendant le processus de vérification, BriteVerify vérifie la syntaxe des emails (« l’email comprend-il le symbole @ »), vérifie le domaine de l’email (dans la base de données MX), et confirme que l’adresse existe bien sur le serveur en utilisant des intégrations personnalisées. Benchmark informe  les utilisateurs lorsque le pourcentage d’emails risqués dans l’échantillon de la liste dépasse sa limite acceptable. En général, bien entendu, il vaut mieux pour tout le monde vérifier l’intégralité d’une liste d’emailing avant de l’importer dans un fournisseur de services d’emailing (ESP). Même si le processus préliminaire de Benchmark aide à évaluer votre risque, il ne soumet pas toute votre liste à un scan complet. C’est là que BriteVerify entre en scène. Quels sont les emails risqués et comment les gérer ? BriteVerify trie les emails en différentes catégories, les emails « Valides » ne présentant aucun risque, et les emails « Invalides » étant ceux qui vous devez évidemment retirer de votre liste. Les autres catégories sont un peu plus nuancées. Les emails « Acceptent tout » sont associés à des domaines qui acceptent tout ce qui leur arrive – en principe. Ces domaines fourre-tout peuvent tout de même avoir un pare-feu ou un autre filtre qui pourrait supprimer ou faire rebondir votre email. Les emails « Inconnus » sont associés à un domaine qui ne répond pas. Il peut s’agir d’un problème temporaire, mais cela crée dans tous les cas de l’incertitude. Comme les emails « Inconnus » sont risqués, il vaut mieux être prudent. Si une grande partie de la liste est constituée d’emails Invalides, vérifiez l’ancienneté de la liste utilisée.. De plus, BriteVerify scanne et identifie deux autres types d’emails potentiellement risqués : les adresses-rôles, et les adresses temporaires. Les adresses qui spécifient un rôle sont généralement des adresses génériques.. Par exemple, les adresses commençant par vente@, support@, ou info@. Ces emails peuvent être gérés par plusieurs personnes appartenant à plusieurs services.  Il n’est pas possible que chaque personne du groupe donne son accord pour recevoir vos messages vers une adresse utilisée par plusieurs personnes. Si c’était le cas, chaque personne s’inscrirait séparément avec sa propre adresse. Généralement, si vous envoyez un email à ces adresses, vous récolterez un taux de plaintes élevé. Les adresses temporaires ou jetables sont créées par des utilisateurs qui ne souhaitent pas utiliser leur adresse principale. Il peut s’agir pour eux de dissimuler leur identité, ou simplement de ne pas vouloir rejoindre une énième mailing list. Les adresses temporaires sont valides et actives pendant un temps – en fait, les utilisateurs les donnent à de nombreuses organisations. Mais elles ont plus de chances d’être supprimées après un certain temps. A cause de leur nature temporaire, elles sont identifiées comme risquées, et ne doivent pas être incluses dans les listes que vous importez dans Benchmark. Comment vérifier mes emails, et combien ça coûte ? Vous pouvez vous inscrire sur BriteVerify et vérifier vos emails en cliquant sur ce lien et en suivant les étapes indiquées.. Quant au coût, une bonne vérification d’email vous fait économiser de l’argent. Par exemple, si vous maintenez 100 000 abonnés sur Benchmark, cela vous coûte 449,95$ par mois. Si 20% de ces emails sont invalides (une estimation réaliste), cela signifie que l’utilisateur ne devrait idéalement payer que pour 80 000 abonnés valides, pour un coût de 360$ par mois. Sans vérification, l’utilisateur paie le prix fort. La différence entre l’idéal et le réel est une perte sèche de 89,95$ par mois ou 1079,40$ par an. BriteVerify facture seulement un centime la vérification de vérifier chaque email – dans notre cas, 1000$ pour 100 000 adresses. La vérification est donc amortie en moins d’un an – sans compter tous les avantages liés au fait de disposer de données marketing beaucoup plus précises. Nettoyer sa liste présente des avantages directs et mesurables. Mike Means, responsable des canaux de vente chez BriteVerify, déclare que le fait de « surveiller en permanence la qualité de vos emails avant d’envoyer est devenu ‘incontournable’ car les données sur les emails ont une durée de vie plus courte que ce que l’on pense. » Pourquoi ai-je autant d’adresses mail invalides ? Voici quelques raisons fréquentes qui font que vous pouvez avoir un taux élevé d’emails Invalides et autres emails risqués : La caducité de la liste. Les adresses emails ne restent pas forcément valides pour toujours : les utilisateurs changent d’emploi, se marient, ou abandonnent leur compte. Citant une étude de MarketingSherpa, HubSpot note que « les bases de données d’email marketing se dégradent  naturellement d’environ 22,5% chaque année. » Vous n’avez pas validé vos emails après les avoir reçus via un formulaire web, laissant ainsi le champ libre aux coquilles. En plus de nettoyer votre liste, BriteVerify peut bloquer les fautes de frappe dès leur point d’entrée. La liste est bardée d’adresses qui spécifient un rôle (comme vente@ ou marketing@) ou d’adresses jetables. Même les plus grands marketeurs ont de mauvaises adresses sur leurs listes. Mais ils savent qu’en étant proactifs et en les supprimant, ils parviendront à une meilleure performance et  à mieux mesurer leurs campagnes.


Lire plus
Les avantages d’une IP dédiée.

Les avantages d’une IP dédiée.

Aller plus loin • juillet 11, 2017

Le spam. Ce mot nous donne des frissons. Pour une entreprise d’email marketing, c’est une blague (et souvent un reproche) qui nous est souvent adressée. Nous sommes persuadés que vous avez déjà entendu quelque chose de similaire après avoir annoncé à un ami ou un membre de votre famille que vous travailliez dans l’email marketing. « Oh… tu envoies du spam. » Puis on explique les permissions, les inscriptions à base d’opt-in. Certains commencent à comprendre (les vrais marketeurs pragmatiques savaient déjà, et ne se livrent pas à ce genre de blagues… ils sont trop occupés à tirer profit du ROI qu’apporte l’email marketing;) ). C’est parce que les entreprises les plus sérieuses ne comprennent parfois pas l’impact que peuvent avoir les emails non désirés. Les entreprises qui ne suivent pas les bonnes pratiques d’email marketing peuvent rencontrer de gros problèmes. Beaucoup de marketeurs ne réalisent même pas les dommages qu’ils causent s’ils ne font pas attention à leur réputation d’expéditeur. Le pire, c’est que ces mauvaises pratiques peuvent parfois toucher les autres expéditeurs qui utilisent les mêmes serveurs. Pourquoi utiliser une IP dédiée Chez Benchmark, nous offrons des IP et des serveurs partagés à de nombreux utilisateurs. C’est une excellente façon de commencer l’email marketing. Nous essayons toujours de grouper les utilisateurs qui ont des habitudes et des réputations d’expéditeur similaires. Mais même en faisant attention, un mauvais expéditeur passe parfois à travers les mailles du filet. Nous utilisons des algorithmes et des mesures de sécurité qui détectent assez rapidement ces mauvaises pratiques. Nous agissons immédiatement en arrêtant les utilisateurs dangereux, mais le serveur peut tout de même être touché. Comment ça marche Comme nous l’avons dit, Benchmark essaie de grouper les utilisateurs affichant des habitudes d’envoi et des scores de réputation similaires. Pour ce faire, nous nous basons sur le score d’expéditeur de votre domaine, et sur vos habitudes d’envoi. Par exemple, si vous êtes un vendeur au détail et que vous envoyez souvent des promotions et des réductions, notre système va le prendre en compte, ainsi que votre score d’expéditeur, et vous placer dans un groupe d’utilisateurs affichant des pratiques similaires. Nous ferons de même pour les bloggeurs ou les organisations à but non-lucratif, qui enverront plutôt des newsletters. Cette pratique permet de conserver une bonne réputation auprès des FAI (Fournisseur Accès Internet), et un bon taux d’ouverture global des emails. Quand utiliser une IP dédiée Si vous en êtes au début de votre email marketing, les espaces partagés sont une solution abordable et adéquate. C’est déjà inclus dans votre compte ! A mesure que votre liste s’agrandit et que l’importance de ce canal marketing croît, votre volume d’emails va certainement augmenter. C’est là que vous devriez passer à une IP dédiée à votre compte. Votre propre IP dédiée Le fait d’avoir une IP dédiée signifie que nous allons configurer une IP juste pour vous ! C’est comme si vous aviez un facteur dédié. Vous contrôlez complètement votre réputation et votre score d’expéditeur. Plus vous envoyez, et plus vous recevez d’engagement de la part de vos abonnés, meilleur sera  votre taux de délivrabilité. Pour seulement 30$ par mois, vous pouvez avoir votre propre IP dédiée. Nous avons de nombreuses IP en stock, et leur configuration ne prend que quelques minutes. En bref Une IP partagée est très bien pour des actions marketing standards, ou pour les petites listes d’abonnés. Mais à mesure que votre liste s’agrandit, et que vos emails génèrent de l’argent, nous vous recommandons de réfléchir aux avantages d’une IP dédiée. Encore une fois, cela vous donne un contrôle total sur votre réputation et votre délivrabilité. Plus vous recevez d’engagement, meilleurs seront vos taux ! Nous conseillons aux entreprises dont les listes dépassent les 50 000 abonnés d’envisager de passer à une IP dédiée. Surtout si vous envoyez fréquemment des emails. Nous sommes là pour vous aider Si vous avez des questions ou si vous aimeriez en savoir plus sur les IP dédiées, contactez-nous par téléphone, chat ou email ! Notre équipe dévouée d’experts en engagement client pourra vous aider à déterminer si une IP dédiée est la bonne solution pour vous.


Lire plus
Pourquoi réaliser des tests A/B sur vos campagnes d’email?

Pourquoi réaliser des tests A/B sur vos campagnes d’email?

Aller plus loin • juillet 6, 2017

La réponse la plus honnête (et la plus agaçante) à n’importe quelle question de marketing est « ça dépend ». C’est parce qu’en marketing, il n’y a pas de bonne réponse. Ce qui marche pour une entreprise ne va pas forcément marcher pour une autre. Les clients et les publics peuvent être différents. Même au sein de votre propre public, des facteurs comme la région et l’âge peuvent affecter comment une personne va réagir à vos campagnes d’email marketing. De nombreuses variables entrent en jeu et nous nous demandons souvent si nous faisons du mieux que nous pouvons. Est-ce que votre email marketing engage vos abonnés, vos clients et vos prospects ? Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas... ou pas. Ces dernières années, nous avons eu la chance de participer au MarketingSherpa Summit à Las Vegas. Nous avons appris énormément de choses, mais une leçon nous a particulièrement marqués, celle du fondateur et directeur de MECLABS, Flint McGlaughlin : Les experts en marketing n’existent pas. Il n’y a que des marketeurs expérimentés. Vous pensez peut-être avoir réponse à tout, mais vous ne faites que deviner. Maintenant, il est vrai que certains d’entre nous devinent mieux que les autres. En fin de compte, nous avons tous une offre unique et nous devons trouver une manière personnalisée de connecter avec notre coeur de clientèle. Une seule véritable réponse Une tendance clé  a émergé lors de l’événement MarketingSherp. Une réponse plus précise qu’un  « ça dépend ». La réponse : les tests. Des petites entreprises aux multinationales, personne n’a trouvé de réponse sans tests préalables. Les tests vont des formulaires d’inscriptions au contenu des emails, en passant par le nombre d’étapes nécessaires dans le processus de conversion pour établir la confiance. Au final, le test, c’est la clé. Les statistiques quant aux résultats augmentent grâce aux tests A/B. Au MarketingSherpa Summit 2016, nous avons participé à ce qu’Austin McCraw, Directeur senior de la production de contenu chez MECLABS, a appelé « le plus gros test A/B collaboratif de la planète », pour Consumer Reports. (une organisation à but non lucratif, similaire à Que choisir) L’objectif était d’augmenter les dons à Consumer Reports, en testant, et en améliorant les campagnes d’emails qu’ils envoient lorsqu’ils recherchent des fonds. D’abord, l’assistance a été sondée sur différentes propositions de valeur. La première série de tests a été menée d’après ces critères. Ensuite, nous avons voté pour différents traitements d’emails pour la campagne. Des tests ont été menés pour chacun d’entre eux. Grâce au test, nous avons compris ce qui ne marchait pas… et finalement ce qui marchait. Je vous le donne en mille. A la fin de cet événement de deux jours, nous avons aidé Consumer Reports à augmenter les revenus issus des dons de 32% ! Augmentez les taux d’ouverture avec les tests A/B L’Apollo Education Group est la société mère de l’université de Phoenix, entre autres. Ils ne pouvaient pas mettre en place des tests A/B à cause d’outils vieux et dépassés. Ils ont changé de fournisseur de service d’email (ESP) et ils ont vite compris à quel point les tests A/B pouvaient être simples. Les premiers tests qu’ils ont menés à bien étaient simples, comme changer d’objet, et de nom. Ils ont été impressionnés par l’efficacité des tests, qui ont rapidement amélioré leur engagement. A partir de là, l’Apollo Group a mené des tests A/B sur le placement de liens de désinscription en haut ou en bas de leurs emails. Ils ont continué, organisant des réunions pour analyser les résultats, et mieux comprendre ce qui fonctionnait. En parlant de succès, voici ce qu’a accompli l’Apollo Group : Une augmentation de 39% en moyenne des taux d’ouverture, grâce au test sur l’expéditeur Une augmentation de 59% en moyenne des taux de clics en testant leurs templates d’email En ajoutant un nom au pré-header, ils ont gagné 9% en taux d’ouverture MVMT Watches voient une amélioration de leurs revenus Parmi d’autres tests, MVMT Watches a mené des tests A/B sur la longueur et le contenu des emails. Ce processus leur a permis d’envoyer différentes versions à de petits échantillons de leur liste d’emailing. Ensuite, la campagne gagnante a été envoyée au reste de leur liste. En menant des tests A/B, et en optimisant leurs emails et leur fréquence d’envoi, ils ont constaté une augmentation de 105% de leurs revenus ! Ce sont les faits qui parlent Comme vous pouvez le voir, chacune de ces entreprises avait une idée différente de ce qui pouvait fonctionner. Ce n’est que grâce aux tests qu’elles ont découvert ce qui fonctionnait vraiment. Certaines stratégies peuvent sembler contre-intuitives, ou même impossibles, mais il est impossible de savoir exactement avant de tester. En posant les bonnes questions, en menant à bien les tests et en analysant les données, ces entreprises ont eu les réponses qu’elles cherchaient. Elles ont créé les tests adéquats et ont amélioré leurs objectifs. Ne faites pas seulement confiance à votre instinct Quand vient le moment de votre prochaine campagne d’emailing, ne vous fiez pas seulement à votre instinct. Regardez les chiffres. Souvenez-vous, les experts en marketing n’existent pas. Vous pouvez devenir un marketeur expérimenté en réalisant des tests, et en apprenant ce qui pourrait marcher pour vos abonnés, vos clients et vos prospects. Mettez à l’épreuve tout ce que vous faites. Avec Benchmark Email, vous pouvez tester les objets, les noms d’expéditeur, et même des campagnes d’email entières. Je l’ai dit de nombreuses fois. L’utilisation de tests A/B revient à posséder une boule de cristal. Elle vous permet de voir comment vos abonnés, vos clients et vos prospects s’engagent avec vos campagnes d’email. Ainsi, vous saurez toujours lesquelles de vos idées seront les plus performantes. C’est à vous Lorsque vous réalisez un test A/B sur vos propres campagnes d’email, faites attention à ne pas tester trop de variables à la fois. Vous devez pouvoir identifier quel changement a été efficace. Tenez-vous en à un test à la fois. Identifiez vos objectifs, et testez une idée à la fois pour y parvenir. Si votre taux d’ouverture est bas, essayez de tester les éléments qui peuvent aider à l’améliorer. Si vous voulez voir une amélioration de votre taux d’engagement, concentrez-vous sur ces éléments-là. Vous avez compris. Voici quelques tests A/B que vous pouvez réaliser : L’objet ou le nom de l’expéditeur : vous aide à améliorer votre taux d’ouverture Test du titre : peut augmenter votre taux d’engagement Tests des liens ou des boutons : voyez quels CTA augmentent votre taux de clic Contenu ou voix –off : testez votre contenu pour améliorer à la fois votre taux d’engagement et votre taux de clic Racontez-nous ce que vous faites Partagez vos expériences. Si vous avez déjà réalisé des tests A/B, ou que vous allez le faire après avoir lu cet article, votre histoire nous intéresse. N’hésitez pas à partager vos expériences en nous laissant vos commentaires ci-dessous.


Lire plus
1 2 3 4 13