Comment les plaintes pour abus affectent la délivrabilité de vos newsletters?

Temps de lecture 3 Minutes Emailing

Nous avons déjà discuté dans les articles précédents des pièges liés au spam, ce qu’est délivrabilité, ou les avantages d’avoir une adresse IP dédiée. Dans ce nouvel épisode, nous voulons nous concentrer sur quelque chose auquel souvent nous ne faisons pas attention, mais qui finit finalement par affecter notre réputation et donc notre délivrabilité.

Qu’est-ce qu’une plainte pour abus?

Si nous travaillons avec l’outil de Benchmark, une plainte pour abus peux venir de deux choses:

  1. Quand le client marque le mail comme spam depuis sa boîte de réception. C’est le pire qui puisse arriver parce que ce sont Gmail, Hotmail, Yahoo, … qui reçoivent cette plainte et prennent des mesures contre nos e-mails.
  2. Benchmark fournit l’option «Signaler un abus» à travers laquelle l’utilisateur peut se plaindre de vos e-mails, mais sans que Gmail, Hotmail, Yahoo, … ne soient au courant de cette plainte et il est donc encore temps d’agir. Tout cela ne signifie pas que Benchmark ferme les yeux, au contraire, si un client dispose d’un ratio plus élevé de plaintes concernant l’abus de 0,5%, le compte est résilié . Pour vous donner une idée, cela fait une plainte pour chaque 2000 envois.

Pourquoi mes mailings sont marqués comme spam?

Ceci est une très bonne question, il y a plusieurs raisons:

  1. La base de données est très ancienne et les informations que vous leur envoyez ne sont plus pertinentes ou les contacts présents dans la liste ne se souviennent pas d’avoir souscrit à vos e-mails.
  2. Les informations que vous  envoyez sont sans valeur pour les abonnés et ils décident de vous marquer comme spam au lieu de se désabonner.
  3. Vous envoyez trop de mailing et votre target est fatigué de vous. Il faudrait peut être faire quelque chose…
  4. Envoyer des e-mails à des gens qui n’ont pas donné leur autorisation. C’est non seulement une mauvaise pratique de l’email marketing sinon une violation supposée  des lois de protection des données et peut avoir des conséquences au-delà des résultats de vos campagnes.
  5. Envoyer des contenus indésirables aux personnes qui vous ont donné leur permission mais pour  recevoir d’autres informations. Par exemple, vous êtes une société en ligne qui vend des articles de pêche et de ski et vous faites un webinar sur la fabrication des mouches, Les participants à ce webinar seront heureux de recevoir plus d’informations sur la pêche, mais pas sur le ski.
  6. Ou simplement l’utilisateur a passé une mauvaise journée et vous a marqué comme spam. Cela se produit rarement, mais si cela devait arriver, nous vous expliquons un peu plus bas comment régler ça.

Comme vous pouvez voir il y a de nombreuses causes et nous sommes sûrs que certaines nous échappent, mais gardez bien à l’esprit que ce rapport d’abus vous pouvez le contrôler.

Chez Benchmark, lorsque vous envoyez une campagne, si quelqu’un a marqué que vous abusez dans les rapports, vous pouvez le vérifier:

article4_-_1

article__4_-_2

article4_-_3

Rappelez-vous seulement que ces plaintes pour abus ne peuvent être contrôlées que si vous décidez de mettre à la fin de l’e-mail le lien “Signaler un abus”:

article4_-_4

Si vous ne mettez pas cette option, l’utilisateur va se plaindre directement à sa boîte mails, ce qui affecte sérieusement votre réputation.

Comment éviter que l’on me marque comme spam?

Nous avons vu les raisons pour lesquelles les utilisateurs peuvent nous marquer comme spam,

voyons maintenant les solutions que nous pouvons mettre en œuvre:

  1. Si votre base de données est ancienne, continuer uniquement avec les contacts qui ouvrent vos e-mails. Pourquoi payez pour une liste de 2000 contacts si seulement 1500 interagissent à vos emailings?
  2. Parfois on est persuadé que les informations que nous envoyons sont pertinentes et intéressantes pour nos abonnés. Mais en êtes-vous sûr? Analysez votre dernier mailing envoyé et regardez le ratio de clics, êtes-vous satisfait? si vous ne l’êtes pas, vous devriez envisager de modifier le contenu avec quelque chose qui provoque vraiment l’action chez vos abonnés. La “Carte des clics” dans les rapports peut vous y aider.
  3. Créer une stratégie autour des e-mails que vous envoyez. Autours du contenu, des meilleurs jours et des meilleures heures pour l’envoyer. Ne jamais envoyer le même contenu plusieurs fois dans la même semaine. Less is more.
  4. Ne spammez pas. Tous vos contacts doivent avoir donné leurs accords préalables pour recevoir vos informations.
  5. Segmenter pour vos clients le contenu qu’ils souhaitent recevoir. Ainsi, ils seront accrochés à vos e-mails.
  6. Si l’utilisateur vous a marqué comme abusif, analysez le rapport et contactez le personnellement, voir pourquoi il a fait cela et prendre les mesures nécessaires.

Derniers conseils

  • Rappelez-vous toujours d’ ajouter dans vos e-mails  l’option “Signaler un abus”.
  • Ne pas oublier de prêter attention aux rapports.
  • Écoutez vos abonnés et tirez en les conclusions nécessaires.

Dans le prochain article nous discuterons de: l’importance de maintenir les listes actualisées, ne le manquez pas, suivez-nous!

N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux et à laisser vos commentaires sur notre blog.

Vive l’email marketing avec Benchmark Email !

Vous recherchez une solution intuitive et perfomante pour gérer vos contacts?

De nouveaux prospects à la fidlélisation de clients existants, Benchmark est le partenaire de votre stratégie d’emailing.