Tags: Subject Lines

6 templates d’objets d’email qui augmenteront leur taux d’ouverture

6 templates d’objets d’email qui augmenteront leur taux d’ouverture

Emailing • juin 29, 2017

En 1963, David Ogilvy a rappelé à sa profession : « en moyenne, il y a cinq fois plus de personnes qui lisent le titre que le corps du texte. Lorsque vous avez écrit votre titre, vous avez dépensé quatre-vingt centimes sur votre dollar ». Les taux d’ouverture sont en moyenne de 18.2% pour les agences de publicité, et grimpent jusqu’à 27,3% pour les entreprises de voiture et de transport. On dirait bien qu’Ogilvy a raison encore aujourd’hui. Votre objet, comme son titre, représente 80 centimes sur votre dollar. Et ça compte : 47% des lecteurs ouvrent un email uniquement d’après l’objet. 70% vont le traiter comme un spam sur la même base. C’est la plus grande variable que vous pouvez contrôler. D’excellents objets peuvent impacter votre délivrabilité et votre taux d’ouverture, et le taux d’ouverture est important parce que c’est la première étape de la conversion. Parmi tous ceux qui n’ouvrent pas votre email, 100% ne convertissent pas. L’augmentation du taux d’ouverture influence significativement le retour sur investissement. Vous voulez voir en quoi elle influencerait le vôtre ? Allez tester notre calculateur de ROI pour email. Nos objets doivent passer par les filtres anti-spam, et ils doivent engager les lecteurs et leur « vendre » le reste de l’email. Voici six templates d’objets qui atteindront ces deux objectifs. 1 : Les raisons Pourquoi personne ne lit votre contenu – et comment régler cela Inbound.org Les objets à base de « X raisons pour lesquelles » conjuguent deux effets puissants : la curiosité et l’intérêt personnel. Ils convainquent les lecteurs de faire quelque chose, en offrant des preuves. (Bonus si vous dénombrez les raisons.) Le comportement désiré s’appuie sur l’intérêt personnel. C’est un mélange puissant. Les raisons dénombrées (« 5 raisons pour lesquelles », « Les 3 meilleures raisons ») rassurent les lecteurs sur le fait que l’email ne sera pas trop long à lire, tout en garantissent un contenu consistant et utile qui ne demande que quelques clics. Mais les raisons uniques peuvent également fonctionner : les objets du type « la VRAIE raison pour laquelle vous devriez… » ou « la raison numéro 1 pour laquelle les startups échouent » offrent des informations d’insider. Essayez ces templates : La VRAIE raison pour laquelle vos emails ne sont pas ouverts Les X meilleures raisons {issue indésirable} et comment l’éviter Exemple : Les 6 raisons majeures pour lesquelles un projet échoue et comment les éviter 2 : L’offre Dernière chance ! Economisez 25% si vous revenez sur Shutterstock Shutterstock.com Si vous voulez une chose, demandez-la. Les vendeurs savent qu’il faut proposer la vente. N’ayez pas peur de le faire dans vos mailings. Pour rendre votre offre plus convaincante, il faut notamment bien segmenter : n’offrez pas à des ménagères une réduction de 10% sur Iron Maiden, ou à des étudiants une réduction sur leur assurance retraite. La qualité du contenu ne peut pas tout faire. Si la réduction de 10% n’a pas de date d’expiration, pas d’urgence. L’email se perd dans la boîte mail, et ne sera jamais ouvert. Si l’offre finit dans 12 heures, autant voir maintenant de quoi il s’agit. Essayez d\'interpeller le prospect. Si vous envoyez un email à un joggeur en disant « 10% sur vos prochains collants pour votre prochain marathon » ou « Kayakistes : économisez 40% sur vos pagaies – ce weekend UNIQUEMENT », vous jouez sur tous les tableaux, et le prospect aura l’impression que vous vous adressez directement à lui. Comme si vous entendiez votre nom dans les haut-parleurs du supermarché : « Hé, c’est moi ! » Essayez ces templates : X% de réduction sur {produit ciblé} ce weekend Exemple : Bénéficiez de 22% de réduction sur tout l’équipement de ski ce weekend ou {Interpellation} : économisez X% lorsque vous {action voulue} – offre valable {durée} Exemple : Marathoniens : économisez 22% en vous inscrivant – offre valable 12 heures 3 : La question Que pouvez-vous acheter ? Zillow Essayez ces templates : Combien de {résultat désirable} pouvez-vous acheter avec {petite somme}? Exemple : Combien de voitures pouvez-vous acheter avec 500€ ? Ou : Pouvez-vous vous permettre de {ne pas faire une action désirable}? Exemple : Pouvez-vous vous permettre d’ignorer ces 17 statistiques d’email marketing ? 4 : L’urgence Plus beaucoup de temps pour économiser 400€ sur le forum marketing B2B MarketingProfs L’urgence et la rareté ont toujours servi d’arguments de vente. Quand on envoie un email avec cette recommandation : « dépêchez-vous : offre valable 14 heures », ou « NE RATEZ PAS votre dernière chance d’obtenir votre DVD gratuit », il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Mais ça reste efficace. C’est efficace parce que cela pousse vos lecteurs à prendre une décision sur le moment, au lieu d’attendre et d’oublier. Mais ils décideront peut-être qu’ils n’en voudront pas. Utilisez donc l’urgence avec des produits prêt-à-vendre. Il existe plusieurs façons d’arriver à l’urgence que l’on veut. On peut se concentrer sur une deadline. Dire aux destinataires qu’il ne leur reste que 4 heures, ou que la vente se termine vendredi. Ou on peut ajouter certains mots urgents dans l’objet. Comme « termine », « final », « dernier », « expire », « maintenant ». Il suffit parfois de dire aux clients de « se dépêcher ». Ces mots déclenchent des états d’excitation qui favorisent l’engagement. Essayez ces templates : Dépêchez-vous – la vente se termine à {deadline} Exemple : Dépêchez-vous – la vente se termine vendredi à minuit ! Ou Dernière chance pour profiter de {offre} – plus que {temps} ! Exemple : Dernière chance pour profiter de vos templates d’objets d’email – plus que 4 heures ! 5 : L’objet bien trop cool Hey Pensez ce que vous voulez d’Obama, mais son marketing était brillant. L’une des façons dont il se démarquait de ses concurrents, c’était ses campagnes d’email avec ce simple mot comme objet. C’est efficace parce que ça ressemble à un appel – hey ! Toi là-bas ! – et une salutation. Hey, comment ça va ?! Tous les objets qui atterrissent dans la boîte mail de votre public produisent un effort visible. Cette urgence simulée et ce ciblage corporate peuvent parfois paraître artificiels. Les objets qui se démarquent en étant simplement humains vous procurent un avantage. Ils fonctionnent particulièrement bien lorsque vous visez de l’engagement, pas des ventes directes, mais même un email de ventes ou d’information sera plus ouvert avec un objet du type « Juste une petite astuce », qu’avec un objet qui débarque avec ses grands chevaux, sa ponctuation et ses majuscules. Il ne s’agit pas d’être hyper bref – même si cela permet de distinguer visuellement votre email dans une messagerie saturée. L’important, c’est de porter une voix humaine. Un objet du type « Alors je me disais… » semble provenir d’une personne réelle, et donne envie de savoir ce que vous pensez, mieux que toutes les offres de réduction spéciales. Essayez ces templates : {Nom}, une petite question…? Exemple : Jonathan, une petite question…? Ou : Hey {Nom}, et si on parlait de {sujet}? Exemple : Hey Laura, et si on parlait de ton taux de conversion ? 6 : Mon histoire Comment il a doublé son trafic (et il obtient ~50% de ses nouveaux clients via son blog) Derek Halpern Qu’y a-t-il de plus efficace que de me recommander de faire quelque chose ? Me raconter comment vous l’avez fait. Maintenant je sais que vous savez de quoi vous parlez. Vous êtes suffisamment qualifié pour me montrer la voie, et votre expérience est tout aussi utile que votre conseil. (J’ai beaucoup appris des apartés sur les articles de blog qui commencent ainsi : « une chose que j’ai remarquée, c’est que tout le monde semble faire cela… », au moins autant que j’ai appris des conseils du type « faites ceci, parce que les chiffres sont convaincants.) De tels objets vous permettent de faire des offres spécifiques, factuelles. Vous aimeriez apprendre comment doubler votre trafic et obtenir la moitié de vos clients via votre blog, n’est-ce pas ? Mais vous faites ces offres de façon naturelle, captivante et anti-commerciale. Et tout le monde aime les histoires. C’est ce qui nous rend humain. Quel film ou série ne montre pas quelqu’un qui surmonte l’adversité pour obtenir ce qu’il veut ? Je vous l’accorde, il s’agit rarement de trafic sur un blog, mais ma comparaison reste parlante. Personne ne résiste à une bonne histoire. Si vous la personnalisez aux intérêts particuliers de vos prospects, et promettez un retour sur investissement, ils vont mordre. Essayez ces templates : Comment je suis passé de {position défavorable} au succès de mon entreprise Exemple : Comment je suis passé de l’asile psychiatrique à la création d’une entreprise prospère Ou : Comment {Nom} {croissances} en {temps restreint} grâce à {outil ou technique} Exemple : Comment Michael a doublé ses conversions en seulement trois semaines grâce à son contenu persuasif Conclusion Lorsque vous essayez de faire en sorte que vos emails soient ouverts, votre objet est l’outil le plus important qui soit. Cela fonctionne en partie parce que vous connaissez votre public, et il sera difficile, même pour un excellent objet, d’être performant si votre segmentation est mauvaise. Mais si vous êtes fin prêt, ces 3 objets d’email devraient vous aider à placer votre contenu, vos offres et vos images là où ils doivent être : devant votre public. Vous avez reçu des objets horripilants ou excellents ? Faites-nous en part dans les commentaires ci-dessous – nous nous ferons un plaisir de les lire.


Lire plus